vendredi 25 janvier 2013

J'ai testé le brulage de fourches

Des semaines que je me renseigne sur cette technique, que je recule, parce que ce n'est pas un geste anodin ; imaginez, approcher une flamme de ses cheveux, il faut être un peu.....
Mais hier, je me suis lancée et .... j'en suis super contente.

Alors côté technique, on enroule de fines mèches bien serrées sur elles-même, et on approche la flamme d'une bougie, ce qui va brûler les petits bouts de cheveux qui dépassent et - oh magie - pas le reste ( pour info, c'est le manque d'oxygène dans la mèche enroulée qui empêche les flammes de se répandre, fin de la leçon lol.
On se retrouve avec de petites boules noires qui partent au coiffage. Après çà, un bon bain d'huile - bein oui, les cheveux ont quand même souffert les pauvres, mon shampooing au jojoba et voilà.

Côté pratique, aérez bien, çà sent beurk ; faites çà un jour où vous êtes seuls et zen ' c'est déjà assez stressant la première fois, et pour me rassurer j'avais de l'eau tout près ;)
Et si vous pouvez faites le faire par quelqu'un ce sera plus simple, et plus pratique.

Pourquoi ai-je voulu tester cette sorte de torture capillaire - qui en fait n'en est pas une du tout ? Parce que j'ai les cheveux longs et fins ; qui dit fins, dit souvent manque de volume et malgré toutes mes réticences, les coiffeurs que je côtoyais encore il y a quelques mois, n'avaient de cesse de m'imposer des dégradés.
Alors oui, je coupe régulièrement les pointes bien droites pour tenter d'égaliser les longueurs, mais il restait toujours ces fourches disgracieuses plus courtes, si difficiles à éradiquer aux ciseaux.

Là le résultat est vraiment probant, mes longueurs sont plus nettes, plus propres et je n'ai plus cette sensation de mèches abimées et éparses.

Alors oui je suis convaincue !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire